Saint-Nicolas-du-Pelem

ecoleLe jeudi 13 octobre 2016 j’ai débuté ma journée à Lanrivain par la visite de l’école primaire publique. Avec le personnel éducatif nous avons discuté de la  filière bilingue qui sera ouverte  à la rentrée 2016.

Ensuite je me suis rendue sur Kerpert dans une exploitation de volailles, ou nous avons échangé avec monsieur Derrien sur les problématiques spécifiques à l’élevage de volailles.exploitation-de-volailles

En fin de matinée, j’avais convié tous les maires du canton à déjeuner afin d’aborder différents sujets ayant attraits au territoire mais aussi l’actualité nationale.

J’ai assisté à la présentation de l’agence « Allez Cie » une entreprise spécialisée dans le numérique, les réseaux électriques et la télécommunication. Ce fut l’occasion de parler des infrastructures électriques de la ville et de ses alentours.

img_3275L’après-midi j’ai visité la pisciculture à Sainte Tréphine au moulin de Kérauter Pontour en compagnie du gérant Richard Le Dreff. Il a été question de l’élevage de la truite et des produits qui en sont issus, œufs de truite, filets fumés, portion fraîche et truite entière.

img_3289Plus tard sur Canihuel, j’ai été à la rencontre de Michael Merrien chef  d’une entreprise de matériel hydraulique flexible nommée « Armor Flex ». Avec Mickaël Merrien nous avons évoqué son parcours atypique puisqu’après avoir été chauffeur livreur il a suivi une formation auprès de la chambre des métiers.  Maintenant il propose la vente et réparation de flexible hydraulique, de pièces et d’accessoires agricoles.

La journée s’est achevée par un Apéro citoyen à Saint Gilles Pligeaux.

—————————————————


Pere Steunou

———————————–

Le vendredi 15 novembre 2013 a été l’occasion d’aller dans toutes les communes du canton de Saint-Nicolas-du-Pelem accompagnée des Maires.

À Saint-Connan, j’ai visité le multiservices communal créé par l’Association (Agam) qui a permis, cette année, d’ouvrir le dernier commerce alimentaire du bourg. Au-delà de son activité commerciale, l’Agam a pour but d’organiser et de gérer les activités se déroulant dans les locaux du multiservices. Il s’agit, dans un lieu ouvert au public, aux associations, aux initiatives individuelles ou collectives, de développer et dynamiser un lieu de vie en zone rurale, et d’offrir des services de proximité à la population.

riou2À Saint-Gilles-Pligeaux, j’ai rencontré Pascal Riou, responsable d’une entreprise de ramassage de volailles, où j’ai été interpellée sur différentes problématiques de la filière agricole.

legumajÀ Canihuel, j’ai découvert Loch Plouz Legumaj, une exploitation de légumes bio associé à un boulanger bio. Philippe Story membre fondateur de Loch plouz legumaj s’est associé aux maraichers pour produire et livrer son pain semi complet nature, au raisin, tournesol, sésame ou aux noix. Ces produits bio, légumes et pain, sont ensuite vendus sur le marché de Saint-Nicolas le samedi matin. Loch Plouz Legumaj fournit les magasins BIOCOOP ainsi que les restaurants. Chaque semaine, des paniers de légumes sont également disponibles dans des points de livraison.

À Kerpert, j’ai fait un point avec les maires sur l’actualité.

À Saint-Nicolas-du-Pelem, j’ai visité l’entreprise Vatélis qui prépare des produits élaborés cuits à base de viandes de Socavi, pour l’exportation et la vente en grande distribution. Membre du groupe Gastronome, elle emploie actuellement 147 salariés.

À Saint-Trephine, j’ai échangé avec Georges Galardon, Maire de la commune, mais également nouveau président de Triskalia. Aujourd’hui Triskalia représente 18 000 adhérents, 5 000 salariés (coopérative et filiales), 2,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires, trois grands métiers : Agriculture, Agroalimentaire, Distribution et 300 sites.

À Lanrivain, nous nous sommes arrêtés au Café-Restaurant « Chez Jérôme et Virginie », lieu de rencontres et de partage.

À Peumerit-Quitin, nous avons fait le point sur les projets communaux avec des représentants de la Municipalité, avant de rencontrer un agriculteur de la commune.

STNICJOURNCANTOÀ Saint-Nicolas-du-Pelem j’ai animé une réunion publique pour échanger avec les habitants du canton sur le thème TPE/PME Commerce & Artisanat.

 

De trop nombreuses TPE et PME sont confrontées à des difficultés de financement, qui entravent leur capacité à innover, à exporter, à se développer, voire menacent leur survie. Le Gouvernement a décidé de mobiliser un arsenal complet de mesures, combinant des actions d’urgence et d’autres à plus long terme, avec trois objectifs :
– répondre immédiatement aux besoins de trésorerie des PME,
– apporter de manière durable l’ensemble des financements nécessaires aux entreprises (prêts, fonds propres, etc.),
– mettre le système bancaire et financier au service de l’économie réelle.
L’artisanat représente 10 % du PIB, ce sont 50 000 embauches potentielles par an. Il faut donc permettre aux jeunes de s’orienter vers ces filières, faciliter les reprises, définir les statuts de l’artisan, voire les financements de l’entreprise et ne pas négliger le rôle majeur de la chambre de métiers.

De nombreux échanges se sont instaurés avec les personnes présentes, pour la plupart directement concernées. Nous avons abordés les simplifications administratives, la réglementation européenne, la taxe d’apprentissage, la concurrence étrangère des travailleurs, l’intégration des jeunes en entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Merci de résoudre ce calcul pour valider votre commentaire *