Environnement

J’ai participé à l’inauguration de Lieux Mouvants à Lanrivain. Cet événement a pour but de faire découvrir des paysages secrets de Bretagne intérieure en y amenant de grands artistes, spectacles innovants, naturalistes et jardins éphémères. Cette année à ne pas manquer du 5 juin à 18 septembre 2016, en centre ouest Bretagne : le métier de paysan, son lien avec la nature, avec ses animaux, exposé au village de saint Antoine et un programme exceptionnel à découvrir :

 http://lieuxmouvants.tumblr.com/post/143787691088/le-programme-2016-de-lieux-mouvants

lieux-mouvants-2016

À l’inauguration du festival Lieux Mouvants à Lanrivain en présence de Pierre Lambert Préfet, Jean-Yves Philippe Président de la CCKB, Jean Schalit Organisateur de Lieux Mouvants, Yann Arthus-Bertrand Photographe réalisateur.

 

 

——————————————————-

Agenda 21- Pôle Santé de Guingamp

Inciter le personnel au covoiturage, éteindre les lumières dans les salles, utiliser des voitures économes… Le pôle santé met en place son agenda 21.

Pourquoi ? Comment ?Le développement durable au pôle santé de Guingamp. Pourquoi ?

Le chemin à parcourir est immense au regard des consommations énergétiques du centre hospitalier – 44 000 m2 de bâtiments – qui sont, au m2, trois fois supérieures à celle d’un habitat moyen français. L’objectif est donc de modifier les comportements individuels du personnel, mais aussi des usagers afin que l’ensemble de l’établissement soit gagnant. Par ailleurs, obligation est faite pour les établissements de santé de diminuer de 20 % d’ici 2020 leurs consommations énergétiques.

Cette démarche est nouvelle ?

Il y avait une volonté interne de mettre en place une démarche dans le cadre de l’Agenda 21. Le Grenelle de l’environnement n’a fait que renforcer ce positionnement vis-à-vis du développement durable. Au cours de l’été 2010, un Comité de pilotage du développement durable a donc vu le jour. Il est composé de vingt agents volontaires et pluriprofessionnels et il a pour mission d’élaborer un programme d’actions et d’en assurer l’animation et le suivi. Ce comité a arrêté quatre thématiques : déchets ; mobilité-déplacement ; cohésion sociale ; énergie-eau. Et c’est concret, puisque 21 mesures réalistes ont d’ores et déjà été arrêtées.

Les enjeux sont importants ?

Tout euro gagné au niveau énergétique, constitue de nouvelles capacités financières qui peuvent être orientées vers les soins. Avec 1 000 agents, un budget annuel de 65 millions d’€ et des dépenses en fonctionnement, uniquement pour le seul budget eau-énergie qui avoisine les 900 000 €, il y a du grain à moudre. Autres chiffres éloquents : la consommation de l’hôpital pour une année, c’est 58 218 m3 d’eau ; 3,4 millions de kilowatts d’électricité ; 9,3 millions de kilowatts de gaz ou encore près de 3 millions de feuilles A4.

Quelles actions concrètes seront mises en place ?

Des gestes simples, citoyens, comme éteindre les lumières dans les pièces non occupées. Mais aussi, d’un point de vue matériel, le pôle de santé de Guingamp possède 25 véhicules dont 5 ou 6 qui ne servent que sur le site de l’hôpital. L’objectif est de changer un quart de ce parc pour des véhicules plus économes. Ainsi, le service « archives médicales » va abandonner sa vieille voiture qui consomme 15 litres d’essence au kilomètre pour un véhicule électrique dont le coût au kilomètre est de 1,20 €.

La problématique du déplacement est importante ?

Aujourd’hui, 96 % des 1 000 agents se déplacent en voiture. Qui plus est, ils sont souvent seuls. Or, s’ils sont 3 % à faire du covoiturage, selon une étude menée en interne, ils seraient 40 % – environ 400 personnes – à y être sensibles. D’où l’idée de mettre en place un site interne de covoiturage qui sera inauguré le 22 mai, lors du forum du développement durable (lire par ailleurs). Autre avantage : cela permettrait aussi d’améliorer le stationnement alors qu’aujourd’hui au moins 400 places de parkings sont occupées uniquement par les véhicules des agents.

Le réseau Axéobus va-t-il améliorer la situation ?

En ce qui concerne le personnel non. Car il travaille à des horaires plutôt atypiques qui ne correspondent pas au futur service de transport en commun mis en place par Guingamp communauté qui circulera de 7 h 30 à 20 h, avec une coupure en début d’après-midi. En revanche, deux arrêts seront implantés à proximité de l’hôpital et cela devrait permettre aux usagers, visiteurs… d’éviter certains déplacements automobiles.

Article du Ouest-France  (Patrick Croguennec)

——————————————————-

 

Nouvelle station d’épuration à Louargat

Samedi 27 octobre 2012, Gilbert Le Blévennec, maire de Louargat inaugurait en ma présence, celle de Yannick Botrel, Sénateur et Marie-Claire Le Bras, Conseillère générale la nouvelle station biologique de traitement des boues activées.

 

———-

                               ——————————————————————————-——————————————————————————————

Le centre de tri de Pluzunet inauguré

Le nouveau centre de tri des déchets du SMITRED, présidé par Jean-Yves Menou, maire de Ploubezre, a été inauguré samedi en présence de Marylise Lebranchu, Ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique.

J’ai participé à cet événement aux côtés de Corinne Erhel, Députée, Yannick Botrel, Sénateur, et Claudy Lebreton, Président du Conseil Général.

Le centre de tri Valorys, situé à Pluzunet, traite les déchets de 107 communes, soit 185 000 habitants de l’ouest du département, soit 30 000 tonnes traitées par an.

Il s’agit du premier exemple en France a intégrer les nouvelles technologies.

Le but du Grenelle de l’environnement de valoriser 75% des déchets en 2015 sera largement atteint avant la date prévue.