500 000 € de subventions pour le centre hospitalier

Grâce au soutien déterminant de Noël LE GRAËT, nous avons convaincu la Ministre de la Santé, Marisol TOURAINE, d’apporter son soutien à l’Hôpital de Guingamp.

La Ministre a adressé un courrier de réponse « Je sais combien vous êtes attachée à cet établissement qui remplit des missions essentielles sur votre territoire » et elle a notifié la décision de soutenir cette structure « en lui accordant une subvention exceptionnelle de 500 000 euros, au titre des crédits d’investissements ».

Madame Annie LE HOUEROU, se réjouit de cette décision qui est une reconnaissance de la nécessité d’apporter une offre de soin de qualité et de proximité au cœur d’un territoire rural.

 Les moyens affectés à l’hôpital public doivent rester une priorité qu’il faut continuer à défendre.

Journée internationale de la Fibromyalgie

Le 12 mai est la journée internationale de la Fibromyalgie et je tiens à apporter mon soutien à tous ceux qui dans l’ombre souffrent de cette maladie ou de douleurs chroniques. Nous avons œuvré pour qu’ils ne soient plus ignorés, et je continuerai le combat pour une meilleure reconnaissance de cette maladie.

En 2016, j’ai participé comme Vice-présidente à la Commission d’enquête qui a remis sont rapport, adopté à l’unanimité des membres de la commission. Ce rapport compte vingt propositions qui devront désormais trouver leur chemin pour une meilleure reconnaissance et une meilleure prise en charge de la fibromyalgie.

http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-enq/r4110.asp

Une avancé également, dans le cadre de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017, avec un amendement relatif à la prise en charge de la douleur, notamment pour les fibromyalgiques qui a été adopté.
Lors de l’examen de cet amendement, la ministre des Affaires sociales et de la santé, qui a soutenu son adoption, a précisé : « Il est vrai que la prise en charge des patients souffrant de douleurs chroniques apparaît comme une nécessité. Une meilleure coordination des soins permettrait d’améliorer la situation de nombreux malades souffrant de douleurs chroniques – en particulier de fibromyalgie, mais pas seulement. »

Il s’agit là d’une première étape que je salue. Il conviendra de rester vigilants et mobilisés pour la suite.
Texte de l’amendement adopté en séance publique :
I. – A partir du 1er janvier 2017, l’État peut autoriser, pour une durée de trois ans et à titre expérimental, le financement par le fonds d’intervention régional mentionné à l’article L. 1435 8 du code de la santé publique des parcours de soins et de la prise en charge des personnes souffrant de douleurs chroniques dans le cadre de projets pilotes.
II. – Un décret en Conseil d’État précise les modalités de mise en œuvre de ces expérimentations, notamment les caractéristiques de l’appel à projets national, ainsi que les conditions d’évaluation de l’expérimentation en vue d’une éventuelle généralisation. La définition du parcours de soins prend notamment appui un référentiel établi par la Haute Autorité de santé.

Le contenu de chaque projet est défini par un cahier des charges arrêté par les ministres chargés de la santé et de la sécurité sociale.
Les ministres chargés de la santé et de la sécurité sociale arrêtent la liste des acteurs retenus pour participer à l’expérimentation au vu des résultats de l’appel à projets national et après avis des agences régionales de santé concernées.
III. – Un rapport d’évaluation est réalisé au terme de l’expérimentation et fait l’objet d’une transmission au Parlement par le Gouvernement.

http://www.assemblee-nationale.fr/…/amendem…/4072/AN/731.asp